Dr Morissanda Kouyaté


Les Droits ne s'octroient pas; ils se conquièrent.

Zeus abducts Europe !

The Greek invented Democracy and Theatre; through their democratic vote on the 5th July 2015 they are in the process of inventing the cure for economic austerity, single panacea and thinking against the devastating hazards of a decadent capitalism.

A small historical detour: In the Greek mythology, Europe, a beautiful Phoenician woman, attracted the almighty god Zeus. In order to avoid the jealousy of his wife Hera, Zeus took the form of a handsome white bull, made his way to Europe, abducted her and took her to Crete where they had a son: Minos.

Confronted with the fury of an economy immerged in austerity, the Greek remembered their historical past and are now trying to abduct “Europe”, even though she has become less beautiful and more aggressive.

       By voting in a referendum against the European plan with more than 61%, the Greek have revived two truths that I have tried to repress. Since I am powerless I prefer to hide them beneath my cerebral cortex:

  1. Against self-proclaimed technocrats and politicians who forget that they are mandated by their people, the Greek have reminded that the institutions are created by the people and for the people;
  2. The permanent search for and defense of the Dignity of mankind does not back away from any danger, be it lethal.

What is currently at stake in Europe is no more and no less than the Western version of the famous Structural Adjustment Program (SAP) that was imposed upon the African countries in the 1980’s and which led to the systematic dismantling of the young states (dismissal of well-trained managers, total privatization, supremacy of speculation).

      I very well remember having a very heated discussion, in 1985 at the World Bank headquarters in Washington, with the economic prophets of that time who explained that a unique program (SAP) could help the African countries and that the world was a huge market where each country was selling its products to others. I argued that as a medical doctor I perfectly knew that it is always about treating the sick and not the diseases.

           Since the first oil shock, Europe is always chasing after a hypothetical upswing and an impossible reduction of unemployment, which have become a complete mirage.

To create a good political union without a totally economic integration is to create dissension between the peoples and the governments. There are 28 countries conducted by two countries in a union meant to be egalitarian. That is why Greece must be prepared for retaliation after its “NO”.

As a Guinean, I know since 1958 how the “masters” react when people say NO to colonization and YES to dignity and freedom.

         And since I sincerely love Europe in its quality as cradle of science, of democracy and of liberty, I express my keen wishes that the “Greek phenomenon” wakes up the old continent so that it cleans up and plows new prairies for the good of humanity. We are all living on a small piece of the universe called Earth.

Do not ask me about the African Union, its turn will come; today it is about Zeus and Europe.

Dr. Morissanda Kouyaté

Executive Director of the Inter-African Committee (IAC)

[email protected]

Zeus enlève Europe

Zeus enlève Europe !

Les Grecs ont inventé la Démocratie et le Théâtre ; par leur vote démocratique de ce 5 juillet 2015, ils sont en passe d’inventer le remède contre l’austérité économique, panacée et pensée unique contre les aléas dévastateurs du capitalisme décadent.

Petit rappel historique : Selon la mythologie grecque, Europe, une bellissime femme phénicienne attira le Tout-Puissant Dieu Zeus. Pour contourner la jalousie de sa femme Hera, Zeus se métamorphosa en un ravissant taureau blanc, fraya son chemin jusqu’à Europe qu’il enleva et transporta en Crète où ils s’unirent et eurent un fils : Minos.

Face à la furia du tout économique baigné dans l’austérité, les Grecs se sont souvenus de ce passé historique et tentent aujourd’hui d’emporter ‘’Europe’’ même si celle-ci est devenue moins belle et plus agressive.

En votant par référendum contre le plan européen par plus de 61%, les Grecs ont réveillé en moi deux vérités que je cherche pourtant à refouler car impuissant, je préfère les cacher sous mon cortex cérébral:

1. Contre les technocrates autoproclamés et des politiques qui oublient qu’ils sont en mission de leurs peuples, les Grecs ont rappelé que les institutions sont créées par les peuples et pour les peuples ;

2. La quête permanente et la défense de la Dignité des humains et des peuples ne recule devant aucun danger, fut-il mortel ;

Ce qui se joue actuellement en Europe n’est ni plus, ni moins que la version occidentale du fameux Programme d’Ajustement Structurel (PAS) que l’on a abattu sur les pays africains dans les années 1980 et qui s’est traduit par le démantèlement systématique des jeunes états (licenciement de cadres bien formés, privatisation de tout, suprématie de la spéculation).

Je me souviens très bien avoir eu, en 1985 au siège de la Banque mondiale à Washington, une chaude discussion avec les prophètes économiques d’alors, qui nous expliquaient qu’un programme unique (PAS) pouvait soigner tous les pays africains et que le monde était un grand marché dans lequel chaque pays vendait ses produits aux autres. J’avais rétorqué en disant qu’en tant que médecin, je savais parfaitement qu’il s’agit toujours de soigner des malades et non des maladies.

Depuis le premier choc pétrolier, l’Europe court derrière une hypothétique croissance et une impossible réduction du chômage, devenues totalement un mirage.

Créer une belle Union politique sans une intégration totalement économique, c’est créer la discorde entre les peuples et les gouvernements. Ils sont 28 états dirigés par deux états dans une union censée être égalitaire. C’est pourquoi la Grèce doit s’attendre à des représailles après son ‘’NON’’.

En tant que Guinéen, je sais depuis 1958 comment les ‘’maîtres’’ réagissent quand on dit NON à la colonisation et OUI à la Dignité et à la liberté.

Et puisque j’aime sincèrement l’Europe en tant que berceau de la science, de la démocratie et de la liberté, je formule d’ardents vœux pour que le ‘’phénomène Grec’’ réveille le vieux continent afin qu’il fasse sa toilette et laboure de nouvelles prairies pour le bien de l’humanité car nous sommes tous sur un lopin de l’univers qui s’appelle Terre.

Ne me posez pas de questions au sujet de l’Union Africaine, son tour arrivera, aujourd’hui c’est Zeus et Europe.

25 novembre Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Ce 25 novembre 2014, le monde commémore la Journée internationale sur les violences à l’égard des femmes. Ce n’est pas une fête ; c’est une journée de réflexion et d’action pour accélérer l’élimination totale de toutes les formes de violences à l’égard des femmes et des filles.

Les violences à l’égard des femmes, ce 


ne sont pas seulement des coups et blessures, souvent mortelles, assenées à nos mères, nos sœurs et nos filles ; elles sont aussi et surtout, celles, insoupçonnées et décrites, à l’encre pâle, dans le registre de la banalisation, au nom de pseudo-valeurs accrochées à tort, à nos traditions, nos cultures et nos religions.

Parmi ces tristes violences à l’égard des femmes et des filles, je voudrais citer et dénoncer avec la dernière énergie :

  • les mutilations génitales féminines, pratique absurde, stupide et orpheline de justifications;
  • les mariages d’enfants ;
  • le Trokosi (esclavage sexuel de femmes et filles données aux génies des cours royales et traditionnelles pour solder des comptes de leurs parents ou grands parents) ;
  • le repassage des seins des jeunes filles pour cacher leur puberté;
  • le gavage des filles et des femmes pour les engraisser et en tirer le maximum de dot ;
  • la non scolarisation et la sous-scolarisation des filles au motif qu’elles doivent seulement savoir lire leurs noms et compter jusqu’à 100 avant d’aller jouer leurs rôles de mères analphabètes et incultes au foyer, à la merci de leurs belles-familles et de personnages lugubres ;
  • la sous-représentation des femmes dans les instances de prises de décisions politiques et sociales ;
  • Et le reste ; je pourrais en citer plus de 1000.

Il ne s’agit pas d’un plaidoyer contre les hommes, puisque certaines des violences sont faites par les femmes sur les femmes; je veux attirer l’attention sur le grave fait que nos sociétés, en voie de globalisation par le haut, de Canberra à Riyad, de Salt Lake City à Moscou, de Cape Town à Oslo, de Buenos Aires à Nuuk, discriminent, excluent, infériorisent et violentent les femmes. Inacceptable.

En faisant ainsi, notre monde, face aux défis de l’environnement, de la crise économique perpétuelle, de l’intolérance et de l’intégrisme forcené, ressemble à un boxeur qui, sur le ring, en plein combat, décide de ne se servir que d’un bras.

À côté de ces femmes Massaye du Kenya, je lance un appel à l’Afrique et au monde : Faisons de la terre, une planète sans violences, une planète d’amour et de respect pour les femmes et les filles !

Ce n’est pas un rêve, c’est une réalité à portée de main.

 

Des singes en France

La semaine dernière, une vague d'attaques racistes s'est abattue sur Christiane Taubira, la Ministre de la Justice, Garde des sceaux de la France. Le journal Minute et une écervelée la comparaient à un singe.
Ce 19 novembre, mon jour anniversaire, j'ai eu le plus beau cadeau: la victoire de l'équipe de France sur celle de l'Ukraine, due en grande partie à Mamadou Sakho, ''un autre singe''.
J'attends les réactions des racistes, ou plutôt des ''soulagbè'' c'est-à-dire des singes blancs.
Grande Nation, que j'admire, la France doit se réveiller pour se débarrasser du racisme impénitent. Il y va de sa survie économique, politique et historique.

Barack Obama, une chance pour la Paix dans le monde

Barack Obama a peur de faire la guerre; c'est une chance exceptionnelle pour l'humanité.

Jean-Luc Mélenchon, le revenant

Jean-Luc Mélenchon respire l'air du 21ème siècle, mais vit sous Louis XVI. Dites-lui que la constituante c'était Mirabeau, Danton, Marat, Robespierre, Camille Desmoulins, Saint-Just... Pardon dites-le lui. Pauvre France !

Triste folklore politique en France

ENA, Sciences PO, Polytechnique, Sorbonne... ces prestigieuses écoles auraient-elles accouché des acteurs politiques français de ce début du 21ème siècle ? Est-on  dans le pays de Montesquieu, de La Fontaine, de Descartes, de Danton, de Mirabeau, de Victor Hugo, de Clémenceau, de De Gaulle, ou de Roland Moreno ?


L'Affaire Cahuzac brouille mon libre-arbitre et redessine la France dans ma tête. Prenons les faits politiques des 11 derniers mois:
A l'issue d'une bataille politique féroce, François Hollande est élu à 51,62%. De manière élégante, Nicolas Sarkozy reconnaît sa défaite, félicite son adversaire et se retire, de la vie politique. Et, ''la machine à refuser la démocratie'' se mit en marche. François Hollande est taxé d'incompétent, d'inexpérimenté; l'atout d'avoir les mains propres et de ne jamais avoir été ministre, est transformé en grave déficit de capacité administrative et politique; l'extraordinaire avancée politique qui a consisté à composer un gouvernement paritaire (hommes/femmes) est passée sous silence. La campagne post-électorale est plus féroce que la pré. Ceux qui ont géré le pays pendant 5 ans, transfèrent, en une nuit, la responsabilité du désastre aux nouveaux arrivants, et travaillent pour graver cela dans la tête des français. Et ça marche ! De 51,62%, la cote de popularité de François Hollande tombe à 27% en moins d'un an. A l'allure où vont les choses, il faudrait 2 ans pour que Hollande lui-même se désapprouve: 0% de popularité. 
Mais François Hollande n'est pas innoncent dans cette dégringolade: il a fait une belle campagne sur la priorité N°1 des français: l'Economie; il est élu sur ce thème, et puis, sa première grande réforme est le mariage homosexuel et ses corollaires, sujet qui divise profondément son pays. Cela veut dire que François Hollande a accordé plus d'importance à ce qui se passe dans le lit des gens qu'à ce qu'il leur faut pour acheter d'abord ce lit. C'est son choix !

Ensuite, l'UMP organise des élections internes qui font pâlir les dictateurs africains de jalousie. Urnes bourrées, bulletins cachés ou déniés; les deux candidats (Jean-François Copé et François Fillon) s'autoproclament vainqueurs, et, rejouent, devant le monde stupéfait, le spectable Gbagbo-Ouattara, à la française. Cette affaire est d'ailleurs, loin de finir.

Les amis de Nicolas Sarkorzy surfent sur ce duel fratricide et sur l'inexplicable impopularité de François Hollande, qu'ils ont créée et entretenue, pour demander à leur champion de se proclamer candidat de recours en 2017; celui-ci tombe dans le piège et s'engage. Il est tout de suite convoqué par un juge d'instruction qui le met en examen, pour abus de faiblesse. Hoooooooppppp ! La séparation des pouvoirs, l'une des plus belles conquêtes de la Révolution française et des régimes subséquents, vole en éclats. Les juges et la justice sont insultés, désavoués et même menacés. Celui qui a écrit le discours de Sarkozy, prononcé à Dakar, et dans lequel il est mentionné que l'homme noir n'est pas suffisamment entré dans l'histoire, est le plus virulent. Une plainte est déposée contre lui, pour lui signifier qu'il n'est pas, lui, suffisamment entré dans la démocratie et la séparation des pouvoirs, bref, qu'il n'est pas suffisamment entré dans l'Histoire de la France, son pays.
Moins d'une semaine après la mise en examen de l'ancien président, Nicolas Sarkozy, l'affaire Cahuzac rentre dans sa phase de bouillonnement; il est immédiatement mis en examen. Cahuzac, coupable d'une faute inexcusable, est démissionné par le président Hollande; mais cela ne suffit pas; la machine à interdire au président élu de travailler, tourne à plein régime.  Ceux qui ont perdu les élections d'il y a moins d'un an, réclament la démission du gouvernement; Marine Lepen enfonce le clou en demandant la dissolution du parlement sans savoir que c'est un de ses conseillers qui a ouvert le compte de Cahuzac en Suisse. Allez comprendre. Arroseuse, Arrosée.
Jean-Luc Mélenchon qui a soutenu François Hollande, et appelé à voter pour lui, est plus virulent que les autres. C'est-à-dire, qu'il travaille officiellement, à faire échouer celui qu'il a fait élire. Que c'est bon de vivre dans un pays  où l'irresponsabilité politique est souvent une vertu. Des politiciens français ont tellement ressassé cette incongruité politique, que les français ont fini par y croire. Aujourd'hui, 60% d'entre eux, sont favorables au remaniement. C'est comme si l'on demandait à un commandant de bord de débarquer tous les passagers  et d'annuler le vol parce qu'on a retrouvé une substance prohibée dans le bagage d'un passager.

Souvenez-vous, la campagne électorale américaine a été plus féroce et plus agressive; elle s'est terminée par la victoire de Barack Obama; les américains sont repartis travailler, la lutte politique est rentrée dans sa cage (Chambre des Représentants et Sénat). 
La leçon qui s'impose est simple: Aux Etats-Unis, on passe les candidats au crible, on retient les méritants, la campagne féroce s'engage, le peuple choisit et le travail continue.
En France, on laisse tout le monde se présenter, on fait une campagne féroce et impitoyable, le peuple choisit son président, puis la deuxième campagne, celle d'empêcher l'élu de travailler, commence et se poursuit jusqu'aux termes du mandat de l'élu. 
Pauvre Afrique, la France fait partie des évaluateurs politiques des régimes africains.
Pour conclure cet article, j'ai écrit cette phrase: Heureusement que je n'ai pas étudié à l'ENA ou à Sciences Po. Je suis médecin. J'ai relu mon article et je me suis couché, très fier de moi. 5 minutes plus tard, j'ai sursauté et je me suis dit: Mais Cahuzac, ancien président de la Commisson des finances de l'assemblée nationale, ex-ministre du Budget, est chirurgien.
Le folklore politique en France est si triste et si confus, que je renonce à conclure cet article. Je n'y arriverai jamais car, demain matin, sur RFI, France 24, France 2, TF1, Europe 1, iTélé... j'aurais des nouvelles qui rendront mon article, inévitablement obsolète; en pire.
George Sand, la femme de Casimir Dudevant, a eu raison, peut-être par prémonition, d'écrire ''la Mare au diable''.

Margaret Thatcher: une icône s'en va !

Devant Margaret Thatcher, je suis ambivalent:

En tant que défenseur des droits des femmes, activiste pour la protection et la promotion de ces droits, je suis fier de Margarette Thatcher. Elle est un exemple de réussite qui pourfend tous les préjugés négatifs sur l'égalité des sexes.

En tant qu'africain, je ne peux pas oublier qu'elle est, avec un célébrissime complice, l'auteur d'une théorie socioéconomique qui a dévasté les jeunes états africains et qui a aussi posé les fondements de la crise économique mondiale que nous subissons tous, aujourd'hui. Margaret Thatcher disait: <<la société n'existe pas.>> L'autre disait: <<l'Etat n'est pas la solution, il est le problème.>> Conséquence: le marché a remplacé les Etats; le marché s'est déifié; le marché s'est imposé en se déresponsabilisant; le marché s'est débridé. Programme d'ajustement structurel (PAS), vous vous souvenez ?  Une théorie bizarroïde sortie de l'imagination d'experts payés pour brouiller les économies nationales, qui ont conçu le monde comme un grand marché dans lequel l'Inde et la Thaïlande produiraient et vendraient le riz; la RD Congo produirait et vendrait le Coltan (colombite-tantalite) et le diamant; la Chine fabriquerait tout dans ses usines; Wall Street et  La City fixeraient et contrôleraient les prix de tout ça. Ce que nous appelons CRISE aujourd'hui, vient du simple fait que l'argent a été placé au-dessus de l'humain, y compris ceux et celles qui ont été élus par leurs peuples. Trois mois après leur élection, presque tous les nouveaux présidents se confessent en disant: Oui, pendant ma campagne, j'ai sous-estimé le rôle et la force de la Finance. A quand la décolonisation du monde entier ?

Repose en Paix Margaret ! 

Hold up à Chypre

L'Union Européenne a demandé au gouvernement chypriote de brigander ses citoyens. L'argent déposé par les citoyens chypriotes dans les banques se verra fondre comme neige au soleil. Pourquoi a-t-on convaincu les gens de déposer leur argent dans les banques ? Nos arrière-grands parents avaient peut-être raison de garder leurs biens dans des cavots ou des trous. A l'allure où va la crise en Europe, même des voyageurs en transit seront bientôt fouillés pour leur prendre une partie de leur argent. 

Une fois pour toutes, il faut se convaincre que c'est le système entier qui est en panne grave.

Le nouveau Pape François

Le nouveau Pape François vient de nous démontrer que Dieu est Dieu, les prophètes sont les prophètes, et les hommes ne sont que les hommes. Maintenant que l'on a un Pape simple qui veut une Eglise pauvre pour les pauvres, laissons au moins, un peu de temps aux pauvres d'espérer. 

Les attaques absurdes contre ce Pape, une heure après son élection est la preuve éloquente que le monde est truffée d'anti-monde.

Le Pape Benoît 16 démissionne !

Elu à vie, le Pape Benoît 16 démissionne de manière responsable, face au poids de l'âge; élus pour 5 ans, certains Chefs d'états veulent y rester à vie. Un d'entre eux avait même voulu d'un troisième mandat à 90 ans. 

Jean-Michel Poulet, quelle leçon de patriotisme !

M. Jean-Michel Poulet, directeur technique national adjoint de la Fédération Française de Parachutisme s'est blessé en faisant une démonstration de saut avec trois coéquipiers, pour clôturer les festivités du 14 juillet 2012, fête nationale de la France.  Blessé, et malgré la douleur, il était resté là, fier, stoïque et forçant un sourire. Quand le président normal François Hollande descend de la tribune officielle pour aller le réconforter, Jean-Michel Poulet, le blessé s'adresse deux fois au président en ces termes : <<Je suis vraiment désolé...>>  C'est le blessé qui est désolé pour avoir écorné l?image de la France, selon lui, alors qu'il venait d'accomplir un saut hors du commun. Cette séquence mérite d'être gravée dans les livres d'histoire et d'éducation civique, comme une des plus belles leçons de patriotisme. 

Dr Morissanda Kouyaté

Une transparence financière ridicule

Dès que Ben Ali et Moubarak ont été chassés du pouvoir, les banques occidentales ont déclaré qu'elles bloquaient leurs avoirs et qu'elles se tiennent à la disposition de leurs deux pays pour retourner leur agent. C'est quoi cette pseudo-transparence ridicule ? Le dictateur pille son pays, les banques occidentales acceptent de faire du recel tant que le dictateur est dictateur; dès qu'il tombe, les banques confisquent tout et rendent au pays ce qu'elles veulent bien leur rendre, au nom de la transparence. Que fait-on contre le receleur ?

Beijing+15 ne devrait pas exister

C’est l’Organisation Mondiale de la Santé qui a lancé pour la première fois la stratégie de l’objectif mondial avec <<Santé pour Tous en l’An 2000 !>>. Si ce slogan a attiré l’attention du monde sur les problèmes de Santé, après l’An 2000, face au constat du mince résultat, beaucoup de personnes l’ont considéré comme un vœu pieux qui aura vécu. Cela n’enlève rien aux immenses efforts et au mérite de l’OMS dans un monde globalisé où la vie des esquimaux est étroitement liée à celle des Massaye, des pygmées, des Aïnous, des corses, des Guédébursi, des Abénaquis et de tous les autres.

Nous sommes en 2009, c'est-à-dire 9 ans après le fatidique An 2000, le paludisme continue son ravage, les maladies diarrhéiques déciment des milliers de populations, le VIH-SIDA anéantit des familles entières, la faim considérée par les anciens comme la mère de toutes les maladies continue de menacer et de tuer des millions d’enfants, de femmes et d’hommes.

Face à ces fléaux, il n’y a pas suffisamment d’argent et de ressources, pendant que des milliards de Dollars sont investis dans les armes qui serviront à aider ces maladies à anéantir les habitants paisibles de la Terre.

Alors si c’est ce chemin que doit prendre ‘’Beijing + X’’ il faut dès maintenant refuser de donner la valeur infinie à X dans cette équation du statut des femmes dans la société universelle.

‘’Beijing’’ n’était pas fait pour être célébré tous les 5 ans en vue de compter les victimes de la discrimination et des violences à l’encontre des femmes. Il s’agissait et il s’agit toujours d’y mettre immédiatement fin. Pour ce faire, le seul obstacle est le manque de volonté ; je ne dis pas seulement volonté politique mais VOLONTÉ à tous les niveaux de considérer les femmes comme une partie entière de la société universelle jouissant des mêmes droits que les hommes sans aucune restriction et sans aucune discrimination, au nom de quoi que ce soit.

Volonté du mari de se convaincre que l’épouse n’est pas juste là pour être une mère, mais aussi et surtout pour être un parent responsable et respecté dans la prise des décisions familiales ;

Volonté des parents de scolariser leurs filles au même titre que les garçons, et non de les envoyer à l’école pour juste savoir lire et écrire leurs noms avant de les soumettre aux Mutilations Génitales Féminines et de les jeter dans un mariage forcé et précoce;

Volonté des familles et des pouvoirs publics de s’opposer à toutes formes de violences domestiques physiques et psychologiques à l’encontre des femmes et des filles ;

Volonté de tous les vrais leaders religieux musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes… d’interpréter fidèlement les prescriptions des Livres Saints qui protègent et accordent aux femmes les mêmes droits que les hommes, et non, de faire des Ecritures Saintes des instruments de domination sociale et politique des femmes ;

Volonté des pouvoirs publics partout dans le monde de légiférer et d’appliquer les lois qui répriment les violences et discriminations à l’encontre des femmes ; et non à se retrancher derrière un simulacre de nécessité de pédagogie pour éviter tout bouleversement rapide des mœurs, coutumes et traditions ;

Volonté des organisations internationales de secours de mettre fin au viol et à l’exploitation sexuelle de victimes fragiles de conflits ;

Volonté des Gouvernements d’ouvrir grandement la porte de la maison politique aux femmes, et non de faire d’elles de simples votantes pour élire des leaders hommes très souvent irrespectueux des droits humains des femmes, et champions dans la corruption et la dilapidation des richesses nationales ;

Volonté de la Communauté Internationale de mériter sa titulature au moins une fois en plaçant les femmes au centre du développement ; et non à en faire des personnes à secourir en permanence pendant des conflits savamment orchestrés pour des intérêts inavoués.

Je dis VOLONTÉ dans l’espoir que chacun va se ressaisir et dire : « ça suffit ! Soyons simplement justes avec les femmes dans leurs droits.» Mais vu la gravité et la flagrance du tort fait aux femmes aux quatre coins du monde, je doute que je m’achemine moi aussi vers la naïveté de croire qu’il peut apparaître une génération spontanée d’hommes de bonne volonté pour mettre fin aux violences et aux discriminations à l’encontre des femmes.

En termes mathématiques: Notre Objectif = Beijing + X, où X= le plus proche de 15.

Je sais que l’on va dire : « il y a du progrès, regardez une femme présidente de la république en Afrique, une majorité de parlementaires femmes dans cet autre pays, trois femmes ministres de plus par-ci, une femme premier ministre par-là, deux femmes ministres des Affaires étrangères dans tel ou tel coin du monde et surtout en Afrique, etc. » Ce sont certes des acquis, mais ce sont surtout des arbres qui cachent la forêt.

Nous ne voulons surtout pas entendre parler de ‘’progrès’’, nous voulons des résultats finaux, concrets et appréciables. Après 15 ans, nous ne voulons pas entendre parler de processus, car nous ne sommes pas en Diplomatie ; nous sommes en conquête des Droits des femmes, de toutes les femmes.

A tous ceux qui ont une part de responsabilité dans la marche inexorable du monde vers les pleins droits des femmes ; à tous ceux qui ont envie de faire de la terre une planète de justice et de paix ; à tous ceux qui ont honte de voir l’humanité se priver de sa portion la plus vaillante et la plus importante, c'est-à-dire les femmes, il est temps de se battre davantage pour que le bateau HUMANITÉ soit mené à bon port par la participation de tous ses occupants et non uniquement par des capitaines autoproclamés.

Nous sommes tous inquiets aujourd’hui de la dégradation de l’environnement : couche d’ozone perforée, effet de serre, déforestation, pollution etc. Il faut évidemment se mobiliser pour stopper ce phénomène. Mais l’environnement le plus dégradé et qui a le plus besoin d’être assaini avant de faire face à la couche d’ozone, c’est celui des rapports hommes-femmes dans lequel les femmes sont privées de leurs Droits naturels à vivre sur le même pied d’égalité que les hommes pour participer pleinement à relever les défis de la nature.

(Beijing + 5), (Beijing +10), (Beijing +15)…, STOP ! Pas de suite de Fibonacci dans l’évaluation du statut des femmes.

Pour nos filles, nos sœurs, nos épouses, nos amies, nos compagnes, nos camarades, nos partenaires et nos Co-terriennes, battons-nous afin que Beijing soit une réalité et non un mirage.

Bon Anniversaire quand même !

La leçon de démocratie sélective de la communauté internationale

Un dirigeant africain qui pille les richesses de son pays, manipule la constitution pour se maintenir au pouvoir et torture ainsi son propre peuple, est souvent vu sous l'aspect de SAGE ou de problème intérieur à ''RESPECTER''. Lorsque, le même didacteur exproprie une dizaine d'opérateurs économiques étrangers, notamment occidentaux, il est mis au ban de la ''communauté internationale''. Donc si je fais un peu d'effort, je comprendrai que l'unité de mesure de la démocratie et du progrès social et économique n'est pas fonction des peuples, mais des intérêts étrangers.

C'est ça la leçon de démocratie en vigueur. Je ne l'enseignerai à personne ! 

Le Capitalisme est malade et hospitalisé !

Crise financière, crise économique, inflation, déflation, récession, plan de sauvetage, confiance des marchés... Voilà les termes qui sont à la mode. J'avais bien dit que le Trader qui fixe les prix des matières premières à New York, Londres, Paris, Tokyo...ne peut pas indiquer sur une carte géographique la capitale de la Côte d'Ivoire, premier producteur de cacao.

La Banque mondiale et le Fonds Monétaire International ont passé 30 ans à forcer les Etats africains à privatiser tout; y compris l'état lui-même.

Ils encouragent aujourd'hui les pays développés à nationaliser tout. Pour décider de ce revirement, ils oublient d'associer les pays africains. Et les africains oublient de se faire entendre. 

Occupés à tripatouiller dans les constitutions pour mourir au pouvoir, certains présidents africains sont même contents que la crise financière soit un nuage épais qui couvre leur forfaiture.

Mes soeurs et mes frères africains, ne dites pas demain que c'est la faute de Barack Obama, si notre continent reste en marge de l'évolution politique, social et économique du monde. 

Dr Morissanda KOUYATE